Bienvenue à Eärenwen, capitale de Morilindë !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les larmes d'une vie près du passé

Aller en bas 
AuteurMessage
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Les larmes d'une vie près du passé   Ven 7 Nov - 22:27

Observant la cité au loin depuis les rives du lac Omentië, et ressassant le passé, rejouant les scènes vécus il y'a peu. Halastor Delsade repensais a ses recherches difficiles dans le pays des glaces et à ses combats terribles contre les créatures peuplant les cimes gelées, pour y trouver un ermite qui n'éxistait pas ou mort depuis bien longtemps, pour trouvé la moindre bribe de renseignement sur les Elfes noirs ce peuple dont il a bien souvant entendu parlé pendant ces années au cirque, dans les légendes que lui comptait Manafi la mère de Milla Youna. Il resongea a tous ces moments heureux qu'il avait passé avec cette dernière et empli de rage face a ces image qui lui tirèrent des larmes, il dégaina Fralia, sa plus fidèle compagne, inséparable, fit volteface au tronc auquel il était adossé la seconde d'avant et l'abattut d'un geste qui trahissai, malgré son jeune age et sa carrure, force et éxpérience...

Il hurla sa rage et pleura de plus bel. Tombant à genoux il jeta au loin son épée qui revint bien vite auprès de son maître, dans l'herbe.

-Pourquoi? POURQUOI MOI?
Il frappa le sol de toute sa haine et avec force, puis repris sa complainte.

-Pourquoi je ne peu pas vivre sans être malheureux? Pourquoi ne puis je pas me transformer en licorne comme tous ceux du village, pourquoi je n'ai même pas la marque de ma corne? Pourquoi... Pourquoi tous ces trous noirs dans ma mémoire? Pourquoi ...

A celà seul le vent des plaines, un vent du Sud, vent qu'il connaissait si bien pour l'avoir cotoyer pendant des mois seul dans le désert, vent qui l'avait tant meurtri...Ce même vent fit sifflé les arbres ce qui donnait presque l'impression d'une vengence de la nature avec cette élément détésté qu'est l'air et les arbre mugissant de colère pour la disparition d'un proche.
Illusion horribles, produit par dame nature et, entendant un bruit dans le bois, Halastor repris son arme en main, après tout puisque le sort s'acharne, pourquoi pas un peu plus...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Ven 7 Nov - 22:53

Un contrat de mal passé. Piégée comme une débutante. Et merde, tiens, la journée commençait bien. Laissant échapper une bordée de jurons dans le dialecte des licornes, Ilmàrë courait depuis des heures maintenant, cherchant à échapper aux huit assassins qui lui collaient aux basques. Bah, ils étaient bien treize au départ. Elle arriverait bien à dégager le reste...

Serpentant entre les arbres, sous sa forme humaine -une licorne étant peu pratique pour slalomer tout en lançant des kunaïs ou des aiguilles - elle avait les yeux rivés vers l'Est, vers la cité d'Eärenwen et la pseudo sécurité pour un moment. Encore fallait-il y arriver. Elle accéléra le rythme, essuyant la sueur sur son visage de son avant bras protégé de cuir.

Sentant l'aura d'un de ses poursuivants se rapprocher, elle pila et sauta dans le premier arbre venu, masquant sa propre aura. Silencieuse, elle le regarda approcher et, lorsqu'il passa sous sa branche, elle se laissa tomber derrière lui, et posa ses mains de chaque côté de la tête.

Deux mouvements secs, un crac, et au suivant.

Elle se remit à courir, mais cent mètres plus loin, se prit royalement les pieds dans une racine et s'écrasa au sol, débouchant sur les bords du lac de manière assez lamentable. Elle allait se relever et repartir lorsqu'elle vit le jeune homme à genoux, mais fit un bond en arrière. De la paume de sa main apparurent quatre fils d'acier, fins et souples, semblables à des fils d'araignée. Elle sonda l'inconnu de son regard doré, prête à le transpercer s'il se jetait sur elle. Un de plus, un de moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Ven 7 Nov - 23:21

Voilà enfin la raison de tout ce vacarme,se dit Halastor en observant une femme semblant un brin essouflé.
Il ravisa bien vite son jugement lorsqu'il aperçu d'étrange fil dans les mains de cette arrivante. Il se murmurai a lui même son analyse, une position fléchis et tendu, des fils semblant être fait d'acier, ele le toisais d'un regard fixe; une attitude de combattant qui analyse comme il en avait vu bien souvent, reste à savoir si c'était pour lui qu'elle était là.
Halastor se redressa lentement et pris sa lame de verre turquoise à deux mains avec des mouvements calme, lent, sûr et empli de grasse...

-Si c'est pour me voler, je n'ai rien de valeur, si c'est pour me tuer vient car je suis las de cette vie, vient et offre moi un beau combat pour que je face de digne adieu à ce triste mon...

Il fut interrompu par un homme jaillissant des bois arme au poing, l'assaillant cagoulé bondissait dans ça direction, hallebarde pointé sur lui. En réponse a celà et en quelques pas, Halastor se dégagea de la ligne de vol de l'attaque et frappa, avec une vitesse et une précision prodigieuse, surtout au vu de la taille et du poids que devrai faire son arme.Tranchant les tendons d'achille et assomant ça cible.
Puis avec un calme alarmant il lacha dans un souffle en reprenant sa garde habituelle.

-...de.

_________________


Dernière édition par Halastor Delsade le Sam 8 Nov - 1:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Ven 7 Nov - 23:34

Ilmàrë haussa un sourcil à son attitude. Pas hostile. Un allié potentiel, enfin ! Elle lâcha un lourd soupir, puis dressa l'oreille. Ses grands copains arrivaient.

Lorsque l'inconnu lui parla, elle haussa un sourcil surpris. Reclus ? Perdu ? En tous cas, pas dans un état olympien, vu l'éclat fatigué de ses yeux. Elle ricana lorsqu'il fut interrompu, et haussa un sourcil en le regardant faire, appréciant la fluidité du mouvement. Rapide, net, précis. Et sans sourciller. Bonne graine.

Se relevant d'un bond, elle ricana, tout en allant se placer près de lui, à la limite de son allonge.

- Si elle est pour aujourd'hui, ta mort ne sera pas de ma main, l'ami. Reste sur tes gardes, il en reste six.

A peine avait-elle fini sa phrase que le suivant jaillissait, suivi de trois autres. Avec un sourire carnassier, elle tendit simplement la main en avant. Les quatre fils jaillirent, et s'enfoncèrent dans le corps du premier comme dans du beurre, le clouant sans problèmes à l'arbre le plus proche. Sans transition, elle dégaina son sabre court d'un mouvement félin et fit un pas sur le côté pour éviter l'épée du suivant. Dans le mouvement, sa lame jaillit, atteignant l'artère du cou. Tranquillement, elle recula d'un pas, abandonnant le sabre dans la gorge du mourant, et s'empara de ses derniers shurikens, d'autres fils apparaissant dans sa main libre. Ainsi repliée, elle attendit, impassible, ses yeux dorés fouillant la lisière des arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Ven 7 Nov - 23:50

Au vu des dire et des actes, Halastor ne vis pas une enemie dans sa compagne d'infortune, surment tout comme lui avait elle quelques souci lui apportant quelques ennuis.

Sans pour autant lui tourné le dos il dirigea son arme, tendant l'orielle et fermant les yeux...

Il y'eut deux bruissement de feuilles, un sifflement dans l'air...puis le bruit d'un choque métalique contre sa lame, il avait arrété un shuriken en plein vol sans même usé de ses yeux.

Les deux dernier assasins jaillirs, là, le temps semblat s'arrêté et Halastor toujours les yeux clos tailla les mains du premier et le projeta contre l'abre déjà occupé par une des victimes de son allié provisoire, quand au secont il fut cloué au sol par la lame presque invisible grace à l'angle de la lumière. Halastor ouvrit les yeux plongea son regard dans celui de sa victime se débattan et mogréant de douleur, et lui annonça:

-Je n'ai pas touché tes points vitaux tu vivras tous comme ceux qui mon assaillis, tu seras paralysé pendant bien quatre bonnes heures, à l'éveil de tes sens allé vous faire soigné.

Il tourna le dos pour faire face à la femme qui semblait avoir à redire sur ses méthodes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Ven 7 Nov - 23:59

Elle soupira légèrement, et fit un pas vers son nouvel allié. Son regard glacé croisa les yeux des blessés, mais elle ne leva pas la main pour les achever. Elle ne se contenta que d'un commentaire.

- Si tu les épargnes, ils tueront derrière et se vengeront aussi des blessures que tu leur a infligé. Ce sont des assassins. Des renégats elfes noirs.

Elle fit une pause, se baissant sur chaque corps. A chaque fois, elle leur levait la tête, et inspectait leur cou. Elle soupira.

- Aucun n'est celui que je cherche. Je me suis fait avoir.

Ilmàrë lâcha un juron, puis alla récupérer ses lames de jet. Tranquillement, elle les nettoya sur la tunique d'un des cadavres, et les remit à leur place, dans les plis de ses vêtements noirs. S'asseyant en tailleur, elle défit le lacet de cuir qui courait le long de sa manche, pour dégager son bras d'où gouttait du sang, d'une profonde blessures vers l'épaule. Elle y apposa son autre main, et se guérit d'une formule, avant de faire craquer son épaule.

Enfin, elle se décida à observer l'inconnu de plus près.


- Tu es nouveau dans la région, je me trompe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 0:12

Réfrenant un accès de colère douce pour le mépris de la vie venant de la femmes,il répondit à sa question avec un léger sourire.

-Si tu veux mon avis il y'en aura un de moins lors du prochain raids, dit-il en se penchant pour ramasser l'une des mains tranchées au sol, il désigna son propriétaire qui est dans les vappes au pied de l'arbre taché de sang d'un hochement de tête. Je crois qu'il a perdu la main pour l'assassina...ironisa-t-il en seservant du membre pour faire coucou à la combattante. Pour répondre à ta question je ne suis pas nouveau mais itinérant je fais...je faisais partie d'un cirque qui allait à la cité tous les deux ans. J'en suis le seul survivant, lacha-t-il les yeux baissés pleins de regrets.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 0:18

La remarque du jeune homme la fit sourire. Elle retint un léger ricanement lorsqu'il s'amusa avec la main tranchée. Tout en l'écoutant attentivement, elle s'étira à la manière d'un chat, faisant craquer son dos. D'une incantation elle enleva ses vêtements d'assassin, reprenant sa robe rouge sombre pour son retour à la cité.

Elle tendit un peu plus l'oreille à la dernière remarque de sa nouvelle connaissance.


- Oh. Je ne savais pas qu'il y avait eu un survivant.

Elle avait haussé un sourcil surpris. Elle était arrivée sur place trop tard pour enrayer l'affreux massacre, mais n'avait pas sentie l'aura de ce jeune homme dans les parages. Et n'avait trouvé nulle trace de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 0:27

-Vous y étiez? dit-il avec espoir, et de nombreuses questions lui venant à l'esprit, était elle amie ou enemie? voudrait-elle l'éliminer maintenant ou serait elle prèt à lui expliquer ce qui s'est passé,qui avait commandité tout ceci ou mieux encore qui était cette elfe noir à la tête de vingt homme d'armes, qui semblait être à l'origine de se massacre.

La parole lui revint mais il ne put dire que quelques mots:
-Qui? Pourquoi? Que faisiez vous là-bas? Est-ce que...

Halastor perdit conscience; subitement sans s'écrouler pour autant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 0:36

Les yeux enfin rouverts sur le monde, Akumada Delsade les posa en priorité sur le sang présent autour de lui,une vision qui le fit légèrement sourire,puis fixa la dame écarlate face à lui.

Le sourire caranassier au lèvre, il posa son regard perçant sur la femme, il tendit la main et sa lame toujour fiché dansle corps d'un des assassin vint à lui tranchant l'homme en deux et créant une petite rigole ou s'écoulait le sang du malheureux cherchant à hurlé de douleur malgré ses poumon arraché par l'appel du propriétair de l'épée.

A peine la garde en main Akumada la pointa d'un geste vif sur la gorge de la femme la laissant surprise; puis lacha d'un ton froid et cruel:

-Dis moi qui as orchestré ce foutoir, je veux
sa tête,si tu me répond se que jeveux entendre peut être te laisserai je vivre.

_________________


Dernière édition par Halastor Delsade le Sam 8 Nov - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 0:47

Ilmàrë soupira, et se releva, sans cesser de l'observer.

- J'y étais. Mais je ne suis pas arrivée à temps pour enrayer cette farce. Je n'étais qu'une messagère, et j'ai été retenue en chemin, dirons-nous.

Elle allait continuer, lorsqu'elle vit le regard du jeune homme changer. En un éclair, elle comprit ce qu'il venait de se passer, mais elle n'eut pas le temps de réagir qu'elle se retrouva à loucher sur la lame translucide. Ses yeux dorés se posèrent sur l'homme, nettement plus froids.

- Ne joue pas à ce jeu avec moi, gamin, tu risques d'y perdre des plumes. Tu ne m'impressionne pas avec ton jouet. J'ai eu affaire à pire.

Brusquement, elle se baissa, passa sous la lame et se rapprocha brusquement de lui. Dans sa main, un unique fil était apparu, et vint toucher la gorge tendre juste sur la carotide. Froide, elle sourit.

- Tu bouges d'un cil et tu risques d'avoir un léger problème de fuite.

Elle attendit un instant, mais il ne bougea pas.

- Bien, tu commences à comprendre. Maintenant, pour ta question - ou ce qui s'y rapproche - je ne peux pas y répondre immédiatement puisque je n'ai pas cette réponse. Mais je peux te la fournir. Si tu en vaux la peine.

Elle eut un sourire à la fois carnassier et provocateur.

- Maintenant tu ranges ton jouet et on pourra aller plus loin dans la discussion. Sinon tu prends un aller simple pour le monde des morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 1:00

Décidement cette femme était pleine de ressources, cependant elle n'avait pas prévu un léger détail. Le sourrire toujours plus grand, Akumada murmura une parole incompréhensible pour la femme et fit une chose qui la surprit. Il se trancha la gorge sur le fil avec un clin d'oeil à son intention...
Debout et toujours souriant laissant le sang coulé abondament sur l'arme et la main la tenant il lui murmura de son ton glacial et malicieux:
-Tu ne m'impressionne pas avec ton jouet. J'ai eu affaire à pire, Gamine!
L'hémorragie stoppa net et la femme fut extrèmement surprise de voir que le sang lui même retenait son bras.

-Maintenant, dit-il en plaçant le plat de sa lame contre le dos de lassassin pour lui coupé toute retraite, et parce que je t'apprécie je ne te tuerait pas...si tu parviens a formulé une réponse cohérente.Finit-il par clamé confiant, a moins que l'on ne s'entre tue.

_________________


Dernière édition par Halastor Delsade le Sam 8 Nov - 1:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 1:07

Intéressant, ce petit. Très intéressant. Ilmàrë jeta un vague regard à son bras emprisonné. Magie du sang.

- Tu oublies un léger détail, que tu ne connais sûrement pas.

De son autre main, elle attrapa deux aiguilles, et piqua deux nerfs dans la nuque du jeune homme avec un sourire carnassier.

- Bien, maintenant que ta magie est purement et simplement bloquée, et ton corps aussi, je peux développer. Tu dois avoir vingt ans à peine, aucune expérience et encore moins de culture. Je vais donc m'empresser de t'éclairer sur un point. Je pense être légèrement plus avancée que toi niveau martial ou magique, sinon je ne serais pas la meilleure des assassins du pays et encore moins la maîtresse de la guilde. Donc écrase, mouflet.

Elle eut un gentil sourire.

- Maintenant si tu es décidé à ne plus lever ta lame sans penser à ce qui pourrait te tomber sur le coin du nez, je veux bien te libérer, t'emmener avec moi dans la cité pour que je puisse allez dans mes dossiers chercher ce qui t'intéresse. Je te conseille fortement de faire de moi une alliée plutôt qu'une ennemie. Si toutefois tu as un seul neurone. Sache que si tu refais le moindre sort ou coup sur moi tu prendras plus cher que deux aiguilles dans la nuque. Vu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Halastor Delsade
Modo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 213
Age : 30
Localisation : A la recherche de l'elfe noir
Emploi : Clown
Date d'inscription : 06/11/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Fonction spéciale: Clown

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 1:29

Bien qu'extrèmement affaiblie Akumada trop confiant et fort de son endurance habituelle lui permettant des prouesse.Il ignora la menace et donna plus de force encore dans son sang.
Le liquide écarlate remonta le long du bras enserra la gorge de l'assassin. Quel ne fut pas la surprise lorsque le sang entama sa constriction malgré le blocage des points de magie et des nerfs.
Puis subitement le regard presque peiné,le jeune homme relacha l'étrange étreinte,le sang redevint liquide et bien que la plaie à la gorge sois presque cicatrisé et ne laisse plus de sang s'écoulé il s'éffondra, se qui alarma la femme.
Il s'éffondra ... laissant échapper deux mots:
-Pas... maintenant...
Evanouit et alongé sur le sol,son visage reprenant son aspect calme, il dormait, son ventre emmettant quelques gargoullis laissant pensé qu'il n'avait ni dormit ni mangé depuis bien des jours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilmàrë Mailëa
Habitué du forum
avatar

Féminin
Nombre de messages : 427
Localisation : là où elle n'a pas le droit d'être...
Emploi : Informatrice
Loisirs : fouiner, faire mumuse avec ses fils d'acier
Date d'inscription : 04/08/2007

Feuille de personnage
Race: Laguz Licorne
Fonction spéciale: quatrième des Dix, grand manitou du réseau d'information et d'espionnage

MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   Sam 8 Nov - 13:05

Avant qu'elle aie pu esquisser le moindre geste pour enrayer la chose qui lui enserrait la gorge, Ilmàrë vit le sang redevenir liquide. Ses yeux se portèrent sur le jeune homme, qu'elle rattrapa in extremis avant qu'il ne s'écroule sur le sol, dans le sang. Jeune homme stupide et inconscient...

Elle haussa un sourcil en entendant ses mots, et plus encore en le voyant s'évanouir, apaisé et calme à présent. Surprenant. On aurait dit Erienne lors de ses crises...

Sans un mot, elle fit apparaître un rossignol argenté, l'envoya vers la cité, laissa une trace magique pour que les gardes viennent ramasser les miettes, et se releva, sans lâcher l'étrange jeune homme qu'elle fit passer dans son dos.

Se transformant en licorne, elle se débrouilla pour le maintenir sur son dos grâce à un sort, et elle partit au galop vers la cité, la traversant jusqu'à son quartier général. Là, elle reprit forme humaine et allongea le jeune homme sur un des lits de l'infirmerie.

Puis elle se transforma en renarde, se lova sur le fauteuil à côté du lit et s'endormit de son sommeil si léger, attendant qu'il se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les larmes d'une vie près du passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les larmes d'une vie près du passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Morilindë, royaume des Erethildo. :: Les alentours de la cité :: La plaine :: L'Omentië-
Sauter vers: